Le Terrier Airedale

Le Roi des Terriers

Ses Origines

Tout commence vers 1850 en Angleterre, a Leeds plus exactement. Cette petite ville s'étire sur les bords de la rivière Aire qui abritait un grand nombre de loutres. Les chasseurs cherchaient depuis longtemps un chien capable de se glisser dans les terriers et ce même lorsque leur entrée se situait sous l'eau. Ils croisèrent l'otterhound, duquel il a hérité son flair, sa force et ses talents de bon nageur; avec le old-rough-coated terrier qui avait une excellente ouïe et une bonne vue.

L'histoire officielle du airedale terrier débute en 1864 puisque c'est cette année là qu'il fait sa première apparition dans une exposition. En 1886 la race est reconnue officiellement par le kennel club. En Grande-Bretagne, l'airedale a rapidement fait des adeptes. A la faveur des déplacements des colons, il gagnera le Canada ou on l'appréciera notamment pour ses indiscutables qualités de chasseur d'ours.

Pendant la première guerre mondiale, il fut engagé dans les tranchées, où il se comporta en agent de liaison particulièrement efficace. Aujourd'hui l'airedale est toujours un chasseur émérite, mais il est surtout devenu un excellent chien de compagnie. On le retrouve même comme chien-guide en France et chien de traîneau en Alaska.

Son Caractère

L'airedale fait preuve d'une certaine noblesse ainsi que d'une indiscutable sociabilité. Il se montre enjoué et tolérant avec les enfants. Évidemment, autrefois au service de l'armée ou de la police, il demeure fidèle a son instinct de gardien. Origines obligent, il est aussi un bon nageur, mais il préfère patauger dans l'eau peu profonde des ruisseaux et des marres. Il est très intelligent, par contre il se lasse vite des exercices répétitifs de l'obéissance. Il préférera grandement l'agilité, le pistage et les sports ratiers.

C'est un chien dominant avec les autres membres de son espèce. Il devra être sociabilité très tôt avec eux. Parfois repris par son "complexe du terrier" sa turbulence naturelle, il lui arrive de traquer un blaireau sous un fauteuil... Pour le remettre en face des réalités il suffit à l'airedale d'avoir un maître énergique, qui dès son plus jeune âge le tienne en main avec tendresse et fermeté.

Son Pelage

L'airedale terrier a un pelage dit hypo-allergène* et ne mue que très peu. C'est un poil dur qui a un peu la texture des crins de cheval. En compétition il doit être "strippé"...c'est à dire épilé. Ceci lui confère une meilleure qualité de poil. Il sera plus dur, plus coloré et plus dense. 

La majorité des propriétaires de chien les feront raser aux 2-3 mois. L'avantage du rasage est que c'est beaucoup moins fastidieux et moins dispendieux. Par contre les poils risquent de devenir soyeux, plus frisés et plus clairs.

*Les gens allergiques aux pellicules et à la salive de chien seront allergiques à toutes les races de chiens. (incluant les caniches et les terriers)